Un préparateur mental diplômé vous propose des techniques et des exercices conçus pour améliorer votre mental et optimiser vos performances.

Attention? Concentration? 1ère partie

Attention ? Concentration ?  1ère partie

Quelles différences ?

  

L’entraineur: « si tu veux gagner ce match, sois attentif et surtout reste concentré »

   Le sportif: « euhh coach, quand est-ce que je dois être attentif?

   L’entraineur: « et bien, quand tu n’es pas totalement concentré! »

   Le sportif: « Oui coach, mais être concentré et attentif, tu m’as toujours dit que cela n’avait pas la même signification, alors je dois être attentif à quoi? quand? comment?; et je dois être concentré à quoi, quand? comment? et coach au fait, pourquoi je dois être attentif? tout le temps? c’est dur coach!

   L’entraineur:  » euh…suivi d’un long silence… cela va être un peu compliqué pour toi si je t’explique…………..alors petit, arrête avec tes questions, écoute ce que je te dis, ne réfléchis pas et remets toi au travail si tu veux réussir ».

         Afin de ne pas alourdir la lecture( car le sujet est aussi passionnant que complexe), cet article (qui fait suite à celui sur la concentration) va se décomposer en 4 parties qui s’enchaineront…au gré de mon écriture. Dans ceux-ci, je vais essayer d’expliquer les différences qui existent entre la concentration et l’attention du sportif pendant la réalisation d’une tâche (exécution technique d’un geste sportif, choix tactiques…). Si nous entendons souvent ces termes relatifs à l’attention et à la concentration fuser au bord des installations sportives; sont-ils souvent distillés avec justesse, parcimonie ou encore mieux…toujours à bon escient? En parlant d’utilisation des mots, je fais un léger aparté pour les coachs, parents, professeurs et tous ceux qui donnent des conseils ou des consignes à quelqu’un, je vous donne à lire, et à méditer, cette citation de Viola Spolin: « il faut faire attention aux mots, car souvent ils peuvent devenir des cages ».

Existe-t-il une différence entre concentration et attention? Oui, sans nul doute

 

      1) La concentration

         Target (2006) définit la concentration comme « la focalisation de l’attention sur les informations pertinentes qui émanent à la fois de l’environnement et de soi-même, et le maintien de cette focalisation le temps nécessaire à l’action ».

         La concentration est une habileté mentale de performance. Elle consiste à focaliser l’attention, la diriger comme un puissant zoom vers un objectif précis. Elle sert de protection à l’attention pour résister à tous les « parasites » pouvant la distraire.Au lieu de favoriser la réception de signaux sensoriels (bruits, sons…)qui émanent de l’environnement, le processus de concentration bloque l’arrivée à notre conscience de toute stimulation qui peut perturber notre esprit.

         Ainsi, la concentration:

– est une attention soutenue que rien n’interrompt, et qui varie en fonction de la difficulté de la tâche à réaliser.

– permet d’utiliser sa mémoire de travail pour recevoir, chercher, sélectionner et traiter les informations pertinentes.

– favorise l’utilisation des mécanismes mentaux ou de réflexion.

         En résumé, la concentration est la capacité de porter son attention sur ce qui importe (tâche et environnement), de la « bonne » façon (styles attentionnels que je développerai plus tard) et pour la durée nécessaire à l’accomplissement de cette tâche (réalisation d’un geste technique, observation d’éléments extérieurs…).

      2) L’attention

         L’attention est « la prise de possession par l’esprit, sous une forme claire et vive, d’un objet ou d’une suite de pensées parmi plusieurs qui semblent possibles. Elle implique le retrait de certains objets afin de traiter plus efficacement les autres ». (William James, le père de la psychologie américaine, extrait de The Principles of Psychology, 1890). Pour Piéron (1968), l’attention est  » une orientation mentale sélective comportant un accroissement d’efficience dans un certain mode d’activité, avec inhibition des activités concurrentes ».

   L’attention est, en quelque sorte,

– le sélectionneur d’informations pour la conscience.

– une fonction cérébrale qui mobilise nos cinq sens et nous assure la réception des informations provenant de notre environnement (messages ou signaux visuels, auditifs, olfactifs tactiles et gustatifs).

Mais ce n’est pas tout, elle permet aussi de percevoir ce qui se passe en nous (sentiments, émotions, état physiologique…).

L’attention favorise la perception et l’analyse rapide et automatique des informations. Notre attention peut ainsi être attirée vers l’extérieur ( sifflets des spectateurs, consignes du coach, appel d’un partenaire…) ou vers l’intérieur (douleur musculaire, pensées diverses, rythme cardiaque élevé…).

         Après ces courtes définitions des mots « attention » et « concentration », dans les prochains articles, j’illustrerai mon propos en prenant des exemples concrets et transférables à tout un chacun…pour qui veut être performant dans la réalisation de ses tâches du quotidien…car ces 2 habiletés mentales que sont l’ « Attention » et la  » Concentration » ne s’ordonnent pas par injonction mais se travaillent à l’entrainement, et se perfectionnent, à l’aide d’ exercices de préparation mentale, adaptés et validés scientifiquement.

 Dans le prochain article, je détaillerai cette « fichue Attention » en commençant par aborder son côté sélectif…qui nous empêche parfois, de réaliser le plus facile… Pour illustrer, voici 2 exemples parmi des milliers: vidéo 1; vidéo 2.

Clément Durou

 

 

 

 

 

 

About the author /


Un commentaire

  1. emilie

    Merci Clément pour cet article qui nous fait réfléchir sur la différence entre l’attention et la concentration. Je lis toujours tes articles avec intérêt mais pour celui-ci (et la série qui va suivre) j’ai eu envie de commenter.
    Je trouve que ces 2 notions sont très intéressantes dans le cadre du travail et pour travailler sur la gestion/l’optimisation de son temps.
    En tant que manager, je dois toujours alterner des phases où je dois faire preuve d’attention avec des phases de concentration. D’abord de l’attention vis à vis de mes collaborateurs, pour être capable de détecter l’ensemble des petits indices qui vont permettre à l’équipe de progresser et de travailler dans de bonnes conditions. En revanche, j’ai aussi des tâches de fond à réaliser pour lesquelles je dois me concentrer.
    Sans ces moments de concentration, aucune valeur ajoutée, aucune prise de recul et aucune analyse n’est possible, on passe son temps à gérer de l’urgence… Si on n’est que centré sur ces réflexions ou analyses on n’est plus capable de percevoir les besoins de son équipe.

Post your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

————————-www.clementdurou.com———————Preparateur mental

Optimisez vos performances en compétition

Subscribe in a reader