Un préparateur mental diplômé vous propose des techniques et des exercices conçus pour améliorer votre mental et optimiser vos performances.

Votre coach

   Clément DUROU              

                       QUI SUIS-JE?

 

Clément DUROU

 

 

                                                                                            – Préparateur mental diplômé

                                                                                            – Intervenant en Psychologie du Sport

                                                                                           Professeur d’EPS (Enseignant et formateur EPS)


  • Diplôme Universitaire Préparateur Mental – Intervention et Aide à la performance (Mention Bien)
  • Intervenant en psychologie du sport
  • Formateur EPS (football, rugby, handball, sports de raquette)
  • Entraîneur de Tennis et Football
  • Moniteur de plongée sous-marine
  • Moniteur de secourisme (Emergency First Response)
  • Responsable de Section Sportive élite Rugby (30 joueurs en 2003) puis Football (120 joueurs en 2009-2013)

 

     Après plusieurs années effectuées en tant que professeur d’EPS, j’ai toujours souhaité garder, parfois un pied, parfois un oeil, dans le monde fédéral et associatif. En France, en acceptant différentes missions pour le compte de l’institution, j’ai eu l’opportunité d’élargir mes champs de compétence: formateur d’enseignants débutants, coordonnateur et responsable de Section Sportive Elite rugby (30 joueurs de collège), puis football (structure de 120 joueurs), entraîneur de tennis et de football en club sportif, moniteur de plongée sous-marine et de secourisme. Tout au long de mon parcours professionnel, j’ai voulu poursuivre ma formation en diversifiant les domaines et surtout, en conservant un lien privilégié avec la psychologie du sport, le coaching ainsi que les pratiques en préparation mentale.

     Intimement convaincu, depuis toujours, que le mental est un élément déterminant dans l’obtention de performances individuelles et collectives, j’ai donc toujours cherché à satisfaire ma curiosité et mon intérêt par la lecture d’ouvrages de référence dans le domaine (Richard H.Cox, Christine Le Scanff et les nombreux auteurs contemporains…).

     Dans ma pratique de professeur et d’entraîneur, je me rendais bien compte que le mental prenait une part de plus en plus importante dans mes interventions auprès des sportifs. Au quotidien, je faisais de la préparation mentale dans mes différents champs d’intervention, mais en tant qu’autodidacte. Je n’étais donc pas totalement performant car pas formé…les livres m’aidaient bien sûr, mais il me manquait quelque chose pour être crédible et réellement efficace.

     Aujourd’hui encore, le titre de « Préparateur Mental » n’est pas référencé au Registre National des Certifications Professionnelles (RNCF) en France. Aucun diplôme, ni aucune qualification ne sont requis pour exercer en tant que tel. La profession de préparateur mental n’étant toujours pas encadrée, cette possibilité légale « d’ auto-proclamation » et « d’auto-affirmation » de certains imposteurs affirmant: « je n’ai pas de diplôme mais je suis préparateur mental » laisse donc la porte ouverte à de nombreux abus et dérives. Conscient du problème, des universités proposent aujourd’hui, des diplômes universitaires, des masters et doctorat spécialisés en préparation mentale et en psychologie du sport, afin de palier à cette absence de cadre et d’organisation de la profession.

     Constatant cet état de fait, la décision de me former dans une université française ( l’Université STAPS Blaise Pascal de Clermont-Ferrand) pour devenir préparateur mental était prise. L’obtention du diplôme s’en est suivie.

     Depuis le début de cette formation et chaque jour un peu plus, j’ai eu l’occasion de toucher du doigt, les éléments déterminants qui m’auraient, sans nul doute, permis d’atteindre un meilleur niveau de performance lorsque je pratiquais la compétition.

     Ce constat ne constitue en rien des regrets. Il corrobore seulement le fait que, grâce à cette formation, je suis aujourd’hui heureux d’apprendre et d’enseigner de nouvelles techniques à ces sportifs et cadres d’entreprise, en les faisant progresser à l’aide d’ outils concrets, qui m’aident à trouver davantage d’efficience dans mes différentes interventions professionnelles. En me formant, j’espérais, je pensais, je savais, que j’allais progresser dans ma pratique, mon approche et ma vision. Découvrir et apprendre de nouvelles méthodes, mettre en place une préparation mentale et optimiser la performance des personnes que j’accompagne, serait mon unique objectif, avec toujours en toile de fond une méthode et une approche singulière.

     Aujourd’hui, je pense pouvoir affirmer que mon approche et ma vision du sport semblent se démarquer légèrement de la pensée commune. Si les entretiens, techniques et autres outils utilisés en préparation mentale constituent un socle commun de l’intervention du coach mental, il semblerait aussi que l’efficacité des apprentissages, dépendent également, de la personne qu’est le préparateur mental. Sur ce point précis, le préparateur mental se rapproche du psychologue. Deux psychologues ayant eu un cursus de formation identique, ne proposent pas souvent ( jamais?) de thérapie identique pour traiter le même patient. Leurs histoires, leurs vécus, leurs convictions, leurs personnalités, leurs sensibilités, leur professionnalisme … influent, à n’en pas douter, sur le protocole d’intervention proposé et donc également sur le résultat final de leur mission.

     A mon sens, et sur ce point seulement, il en est de même pour les préparateurs mentaux. Conscient également de cela, pour mon bien-être et celui des personnes dont je m’occupe, je tâcherai, de rester attentif à ce point précis.

Sans adhésion totale du sportif, sans collaboration en toute confiance, sans « feeling », inutile d’espérer des résultats.

 

     En toute humilité, et bien conscient que j’ai encore beaucoup à apprendre, j’ai conçu ce blog pour échanger, transmettre et, si possible, informer un peu plus les différents acteurs du sport et de l’entreprise, des possibilités qu’offrent la préparation mentale en terme d’optimisation des performances. J’espère ce blog, être un lieu d’échange et de débat sur la préparation mentale.

   Pour terminer, je remercie les personnes que j’accompagne, pour leur confiance, leur sérieux et les progrès qu’ils réalisent. Ma mission est (et restera), de tout mettre en œuvre pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés, en ne laissant rien au hasard afin de déceler la différence qui fera la différence.

« Gagner, c’est du travail avant toute chose ».

                                                                                                   Clément Durou

 

 

 

 

Post your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

————————-www.clementdurou.com———————Preparateur mental

Optimisez vos performances en compétition

Subscribe in a reader